Galerie Photos

Telle est la question que pose le Père Jean-Luc aux personnes, chrétiennes comme athées, qui viennent jeûner avec lui. Tout au long de cette semaine sans nourriture, les 20 jeuneurs vont évoluer au grès de leurs confessions et de leurs expériences, se glissant lentement dans cet état particulier, à la fois joyeux et recueilli que provoque le jeûne.
Telle est la question que pose le Père Jean-Luc aux personnes, chrétiennes comme athées, qui viennent jeûner avec lui. Tout au long de cette semaine sans nourriture, les 20 jeuneurs vont évoluer au grès de leurs confessions et de leurs expériences, se glissant lentement dans cet état particulier, à la fois joyeux et recueilli que provoque le jeûne.
Telle est la question que pose le Père Jean-Luc aux personnes, chrétiennes comme athées, qui viennent jeûner avec lui. Tout au long de cette semaine sans nourriture, les 20 jeuneurs vont évoluer au grès de leurs confessions et de leurs expériences, se glissant lentement dans cet état particulier, à la fois joyeux et recueilli que provoque le jeûne.
Telle est la question que pose le Père Jean-Luc aux personnes, chrétiennes comme athées, qui viennent jeûner avec lui. Tout au long de cette semaine sans nourriture, les 20 jeuneurs vont évoluer au grès de leurs confessions et de leurs expériences, se glissant lentement dans cet état particulier, à la fois joyeux et recueilli que provoque le jeûne.
Telle est la question que pose le Père Jean-Luc aux personnes, chrétiennes comme athées, qui viennent jeûner avec lui. Tout au long de cette semaine sans nourriture, les 20 jeuneurs vont évoluer au grès de leurs confessions et de leurs expériences, se glissant lentement dans cet état particulier, à la fois joyeux et recueilli que provoque le jeûne.
Telle est la question que pose le Père Jean-Luc aux personnes, chrétiennes comme athées, qui viennent jeûner avec lui. Tout au long de cette semaine sans nourriture, les 20 jeuneurs vont évoluer au grès de leurs confessions et de leurs expériences, se glissant lentement dans cet état particulier, à la fois joyeux et recueilli que provoque le jeûne.
Telle est la question que pose le Père Jean-Luc aux personnes, chrétiennes comme athées, qui viennent jeûner avec lui. Tout au long de cette semaine sans nourriture, les 20 jeuneurs vont évoluer au grès de leurs confessions et de leurs expériences, se glissant lentement dans cet état particulier, à la fois joyeux et recueilli que provoque le jeûne.
Telle est la question que pose le Père Jean-Luc aux personnes, chrétiennes comme athées, qui viennent jeûner avec lui. Tout au long de cette semaine sans nourriture, les 20 jeuneurs vont évoluer au grès de leurs confessions et de leurs expériences, se glissant lentement dans cet état particulier, à la fois joyeux et recueilli que provoque le jeûne.
Telle est la question que pose le Père Jean-Luc aux personnes, chrétiennes comme athées, qui viennent jeûner avec lui. Tout au long de cette semaine sans nourriture, les 20 jeuneurs vont évoluer au grès de leurs confessions et de leurs expériences, se glissant lentement dans cet état particulier, à la fois joyeux et recueilli que provoque le jeûne.
Telle est la question que pose le Père Jean-Luc aux personnes, chrétiennes comme athées, qui viennent jeûner avec lui. Tout au long de cette semaine sans nourriture, les 20 jeuneurs vont évoluer au grès de leurs confessions et de leurs expériences, se glissant lentement dans cet état particulier, à la fois joyeux et recueilli que provoque le jeûne.
Quand l'âme à faim - Credit photo Sandrine Bagarry - réalisatrice
Que se passe-t-il lorsqu’on se prive volontairement de nourriture ? Qu’est-ce qui me nourrit ?

WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑